Projet PCN-CI / Côte d’Ivoire – Japon : Les bénéficiaires participent à un tournoi de Maracana

cote-divoire-japon-un-tournoi-de-maracana

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a organisé, vendredi, à Bouaké (379 km au Nord d’Abidjan), un tournoi de maracana dénommé : « Tournoi du développement », pour renforcer ‘’la cohésion’’ entre les différentes entités intervenues dans le Projet de développement des ressources humaines pour le renforcement de l’administration locale dans les zones Centre et Nord de la Côte d’Ivoire (PCN-CI), a constaté APA sur place.

Quelque seize équipes de football venues des collectivités territoriales (8 mairies et le conseil régional) ainsi que des Unions des comités de gestion des établissements scolaires (U-Coges), des Comités de gestion des points d’eaux (CGPE) et l’équipe des experts de la JICA ont pris part à ce tournoi de maracana qui s’est déroulé en une journée.

A l’issue de plusieurs confrontations en éliminatoires directs, la commune de Botro a remporté le trophée de cette 1ère édition du «Tournoi du développement », battant en finale (1-0), l’équipe de la mairie de Djébonoua.

‘’Ce tournoi rentre dans l’esprit du PCN-CI qui est un projet de développement, de renforcement des capacités et surtout de collaboration entre les différentes entités tant au niveau des collectivités que de l’administration déconcentrée et surtout avec les communautés’’, a fait savoir, le coordonnateur national de l’équipe des experts de la JICA au PCN-CI, Edouard Kouassi.

Selon lui, le but de ce tournoi ‘’c’est pour créer plus de cohésion au niveau régional entre les différents intervenants du projet PCN-CI qui ont travaillés ensemble durant ces trois dernières années, à savoir les huit communes de la région de Gbêkê, le conseil régional, des bureaux de Coges et des bureaux des CGPE’’.

‘’A la fin de ce tournoi notre rêve serait que l’esprit du PCN-CI qui est un esprit de franche collaboration et surtout d’interaction avec les communautés puissent demeurer après ces rencontres de football. Il faut que nos frères de Diabo puissent travailler avec nos frères de Djébonoua par exemple, voici un peu le cadre visé par ce projet’’, a-t-il conclu.

‘’Depuis trois ans que nous sommes à l’école japonaise à travers ce projet nous sommes devenus des fonctionnaires et des agents des collectivités nouveaux’’, a fait savoir pour sa part, le secrétaire général de la mairie de Djébounoua, Bertin Koménan Kouadio, ajoutant que ‘’nous avons appris à voir le développement d’une autre façon, c’est-à-dire le développement participatif qui implique les communautés’’.

Selon lui, ‘’quand on parlait de développement on avait l’habitude d’aller imposer cela aux populations. Les japonais nous on dit, si vous voulez un développement durable il faut impliquer les populations et nous avons fait la fusion des deux compétences pour suivre le chemin que les japonais nous ont montré et ce chemin a été très bénéfique’’.

Au titre des acquis du PCN-CI dans la région de Gbêkê figurent entre autres, la construction et la réhabilitation de 35 salles de classe et de 6 bureaux qui ont été équipés en mobilier scolaire, la construction et l’équipement de 29 nouveaux forages d’hydrauliques villageoises ainsi que la réhabilitation de 48 pompes.

Au titre de la formation, les capacités des Coges et des CGPE ont été renforcées. 15 fonctionnaires du ministère de l’intérieur et de la sécurité ont été formés au Niger sur la redynamisation des Coges, 22 autres personnes de ce ministère, dont les 4 préfets, les 8 maires, le président du conseil régional et 3 agents des collectivités locales de la région de Gbêkê ainsi que 4 cadres du ministère de l’éducation nationale ont été formés au Japon sur la gouvernance locale.

Laseve.info avec APA

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?