Reproduction artificielle : Naissance du premier bébé issu de ”trois parents”

Dr Zang, chef de l'équipe médicale portant le bébé à sa naissance

Dr Zang, chef de l’équipe médicale portant le bébé à sa naissance

Chaque humain est  le produit de deux ADN disent les scientifiques. Mais cette assertion vient d’être battue en brèche par la naissance d’un nouveau-né constitué de trois ADN.

Conduite par le docteur John Zhang, la technique de reproduction consistant à utiliser  l’ADN de trois personnes à donné naissance à un bébé de sexe masculin. Le premier du genre.

 Les parents du bébé ont opté pour cette technique à cause de la santé de la mère. Cette dernière est porteuse de maladie mitochondriales transmissibles au fœtus.

Selon le magasine britannique ‘’New Scientist’’, la mère a déjà donné naissance à deux filles. Lesquels étaient porteurs de maladie congénitales -notamment un sévère dysfonctionnement du système nerveux-  et n’ont pas vécu longtemps (respectivement  6 ans et 8 mois).

Pour éviter de revivre ces tragédies, les parents ont demandé de l’aide à l’équipe médicale de l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM).

En partenariat avec le Centre New Hope Fertility, les médecins de l’ASRM ont transféré les matériaux génétiques contenant les chromosomes de la mère dans l’ovule d’une donneuse, dont les matériaux génétiques avaient été enlevés.

Quelques temps après, l’embryon  fécondé par le sperme du père  a été implanté chez la mère. Neuf mois plus tard, elle a donné  naissance. Né en avril dernier, le nourrisson se porte bien et ne présente aucun signe de maladie.

Une pratique controversée

Le seul pays au monde ayant légalisé cette technique de reproduction assistée est la Grande Bretagne. Les États-Unis, d’où sont originaires les scientifique qui ont mené l’activité, n’autorisent pas cette pratique. Ils ont été obligés de la réaliser au Mexique.

Certains scientifiques émettent en effet des réserves sur l’absence de risques que revêt cette technique de reproduction. Pour eux, elle pourrait entraîner des dangers pour la santé de l’enfant à long terme.

D’autres, par contre, y voient  une solution adéquate pour éviter les maladies congénitales.

Cyrille Leverbe / Laseve.info

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?