Sécurité routière / Fête de fin d’année : L’alcool et le volant, un cocktail très mortel !

accident-b-routeur

Photo d’archives

Les fêtes de fin d’année sont propices aux excès de nourriture, mais également d’alcool. Pourtant Abidjan911-Logo-Citoyen-Pastille-01-e1464346018591selon l’Office de sécurité routière (Oser), l’alcool au volant est l’une des principales causes d’accidents de la circulation en Côte d’Ivoire. Pour ne pas que la fête se transforme en cauchemar. Nous vous rappelons quelques règles simples et de bons réflexes.

La conduite d’un véhicule, automobile, ou engins à deux roues implique que son conducteur soit en pleine possession de ses moyens physiques.

En période de fêtes de fin d’année, avec les réveillons, des excès de boissons peuvent avoir de graves conséquences. L’alcool, comme l’usage de stupéfiants, est un facteur aggravant d’accidents de la circulation.

En effet, l’alcool perturbe le fonctionnement du cerveau de tout individu, rendant la conduite automobile particulièrement dangereuse. Si les effets peuvent varier en fonction des caractéristiques de chacun (poids, taille…), ils sont dangereux pour tout conducteur. Et point n’est besoin d’être saoul pour ne plus être maître de son véhicule, l’alcool agit bien avant l’état d’ivresse.

Contrairement aux idées reçues, quelques verres suffisent à rendre la conduite dangereuse. Trop de personnes sous-estiment les risques qu’ils prennent notamment à cause de l’effet euphorisant de l’alcool. Or, conduire avec un taux d’alcoolémie supérieur au taux maximum autorisé augmente la gravité des accidents.

En Côte d’Ivoire, le seuil de l’alcool autorisé dans le sang est de 0,8 g, l’équivalent d’un verre de vin.
La proportion d’accidents avec alcool dans les accidents mortels est 3,5 fois plus élevée que dans les accidents non mortels.

En cette période de fête de fin d’année où l’alcool est souvent au rendez-vous, nous rappelons à chacun la solution à adopter : ne surtout pas prendre le volant quand on a bu car « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ».
Quelques solutions de prévention :

Dormir sur place

Si c’est possible, dormir sur place est l’idéal ! C’est la meilleure façon de ne prendre aucun risque lié à l’alcool et à la fatigue au volant. Comme le dit un vieux proverbe routier : « mieux vaut un bout de canapé que de finir dans le caniveau » !

Désigner un “capitaine de soirée”

Un Capitaine de soirée, c’est quoi ? C’est celui qui conduit et donc ne boit pas. Alors quand on le reçoit, on veille à ce qu’il ne consomme que des boissons non alcoolisées. Et si votre ‘’Capitaine de soirée’’ s’est laissé aller et s’est imbiber d’alcool, ayez le réflexe de choisir une autre solution pour rentrer.

Prendre un taxi

Vous pouvez partager un taxi avec des amis, profiter d’être confortablement assis(e) à l’arrière pour envoyer vos messages de nouvel an et ainsi terminer la soirée en toute sérénité.

Didier McDonald / Laseve.info

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?