Côte d’Ivoire / Permis à points : Des nouvelles rassurantes pour les conducteurs

controle-radar001

Photo d’archives utilisée à titre d’illustration

La nouvelle réforme du transport terrestre par l’instauration du permis à points fait l’actualité ces derniers jours. Des questions se soulèvent quant au processus d’acquisition, coût et au mode de Abidjan911-Logo-Citoyen-Pastille-01-e1464346018591fonctionnement de cette nouvelle mesure. Dans l’ensemble, les automobilistes et les détenteurs de ce document n’ont pas à s’inquiéter.

Réformer ou pas. Là n’est pas la question. Dans le milieu du transport, l’on se demande plutôt : comment s’y prendre pour acquérir le permis à point ? Avec un accent particulier mis sur le coût du processus.

Les inquiétudes sont compréhensibles quand la dernière réforme du permis s’est faite il y a moins d’un an.

Le processus d’acquisition

Les détenteurs du permis (format carte de crédit) n’ont pas d’inquiétude à se faire à ce niveau. Ils n’auront pas besoin de subir la batterie d’examens encore moins à accomplir les démarches administratives nécessaires pour le renouvellement d’un titre de transport.

L’actuel demeurera en leur possession et constituera le permis à point.

En effet, les permis actuels portent tous un identifiant informatique. Une sorte de pusse qui permet aux autorités d’enregistrer toutes les informations afférentes au chauffeur. Plus besoin donc de confectionner un nouveau permis de conduire.

Combien coûte le processus ?

A l’annonce de cette nouvelle réforme, c’est une grogne généralisée dans le secteur des transports qui se manifeste à l’écoute des conducteurs. Ils s’inquiètent principalement de la somme  que doit leur coûter la réforme du permis de conduire. Mais, ils peuvent  reprendre le sourire.

Point de démarche. Point de dépense. L’opération est entièrement gratuite pour tout détenteur du permis actuel. Une bonne nouvelle donc pour  ceux qui craignaient de devoir dépenser de nouveau pour acquérir le permis à point.

Il n’y aura en outre pas d’incidence sur les coûts de confection des permis de conduire pour ceux ou celles qui s’en procureront la première fois. Les personnes désireuses de passer le titre de transport débrousseront la somme d’argent exigée actuellement dans les auto-écoles sans aucune augmentation.

Mais comment cela fonctionnera sur le terrain ?

Si pour l’heure, l’on ignore le total de points à attribuer à chaque conducteur, à chaque catégorie de permis encore moins le barème affecté à chaque infraction, l’on sait au moins comment fonctionnera cette disposition.

Le permis à points n’est pas un carton sur lequel le policier pourra soustraire directement des points à un conducteur. L’agent  ne ferra que produire un procès verbal pareillement à la démarche actuelle. La différence, c’est que ces procès verbaux devront être acheminés au centre de contrôle du permis.

Sur la base des informations contenues dans le serveur à propos de l’infracteur, les différentes soustractions de points seront faites. Ainsi, au fil du temps, les points lui seront retirés en cas de récidive.

Une fois le compteur de points atteint la limite requise soit 0, son permis lui est retiré au conducteur pour une durée allant jusqu’à 6 mois avec interdiction formelle de conduire pendant cette période. De nouveaux examens et tests seront alors nécessaires pour récupérer son titre de transport.

Même si des voix prédisent déjà la montée de la corruption entre conducteurs et force de l’ordre, il n’en demeure pas moins que le permis à points sera une source d’intimidation et de pression susceptible de réduire les comportements dangereux des conducteurs sur les routes ivoiriennes.

Cyrille Leverbe / Laseve.info

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?