Côte d’Ivoire / Enlèvements : Les ravisseurs se signalent encore

foule

Photo d’archives utilisée à titre d’illustration

Une tentative d’enlèvement qui s’est produite, il y a une quinzaine de jours, dans un quartier de Yopougon pourrait raviver le triste souvenir des vagues d’enlèvements d’enfants qui ont secoué Abidjan911-Logo-Citoyen-Pastille-01-e1464346018591tout le territoire national ivoirien en 2014 et 2015. Ces derniers jours à l’approche des joutes électorales certains craignent déjà le pire.

Disparu depuis lors, le phénomène d’enlèvements semble avoir refait surface à Abidjan. Le  25 novembre dernier, un cas de tentative d’enlèvement a été signalé dans la commune de Yopougon, précisément au quartier ‘’Koweit’’.

Selon les témoignages de la victime, P. A. Plo, c’est aux environs de 20 heures que l’agression est survenue. En effet, l’attention du jeune menuisier qui regagnait sa maison après avoir accompagné son ami venu lui rendre visite, a été attirée par un attroupement qui s’est formé sur la voie principale du ‘’Koweit’’.

Mais alors qu’il essayait de contourner une foule de curieux amassée autour d’une femme dont le pied s’est retrouvé malencontreusement sous la roue d’un véhicule, il voit venir derrière lui, un Pick-up, double cabine de couleur noire.

Il se range sur le côté afin de céder le passage à la voiture aux vitres teintées. Mais contre toute attente, l’un des occupants de la 4X4, se sert de la portière du véhicule pour heurter violemment l’infortuné menuisier. Ce dernier perd l’équilibre et se retrouve au sol. Il est aussitôt plaqué au sol par son agresseur, immédiatement rejoint par ses trois complices, avec qui ils tentent d’embarquer leur victime dans le pick-up.

Le jeune homme se débat comme un beau diable, mais il sera affaibli par un puissant coup de crosse de fusil de type Kalachnikov dans les côtes, qui lui arrache un effroyable cri de détresse. cet hurlement ne manquera pas d’attirer l’attention de quelques passants et badauds.

Se sentant découverts, les ravisseurs relâchent leur victime et s’engouffrent dans le véhicule suspect puis disparaissent dans un nuage de fumée, sous le regard médusé de la foule. Quant à P. A. Plo dont les vêtements ont été réduits en lambeaux dans la lutte, c’est avec une vive douleur au flanc qu’il va regagner son domicile.
Des cas similaires se seraient déroulés dans certains quartiers d’Abidjan.

Ainsi, loin d’être alarmiste, il convient d’inviter les uns et autres à plus de vigilance surtout à la faveur de la rentrée scolaire et des échéances électorales qui arrivent à grands pas.

Pour plus de précautions, les parents doivent recommander à leurs enfants d’éviter de parler aux inconnus, de les suivre ou d’embarquer dans leurs véhicules.

Il faut éviter de les laisser sortir sans être accompagnés par une grande personne proche de la famille.
Faisons preuve de solidarité. Si vous êtes témoins d’un cas d’enlèvement, ne manquez aucune occasion pour mettre en déroute des ravisseurs d’enfants.

En informant les autorités (Police, Gendarmerie, Armée…) sur leurs agissements, en donnant leur signalement (photos, vidéos…) et celui de leur véhicule (plaque d’immatriculation, couleur et marque du véhicule, modèle…).

Didier McDonald / Laseve.info

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?