Guinée équatoriale : Teodorín Obiang jugé à Paris pour ses présumés « biens mal acquis »

Teodorin-Obiang

Le premier procès des « biens mal acquis » de Teodorín Obiang, le fils du président de Guinée équatoriale, s’est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, en France.

Teodoro Nguema Obiang Mangue dit Teodorín, 47 ans, est soupçonné de s’être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France.

Son procès doit durer jusqu’au 12 janvier, soit 10 jours. Il ne s’est pas présenté à l’audience de lundi mais a par la voix de l’un de ses avocats, demandé le report du procès.

Il demande à pouvoir « bénéficier du temps raisonnable pour pouvoir organiser effectivement sa défense », a souligné Me Emmanuel Marsigny. Selon l’avocat, Teodorín Obiang « a toujours dit qu’il a gagné légalement son argent dans son pays » et est « innocent des faits qu’on lui reproche ».

Promu fin juin vice-président de Guinée équatoriale par son père Teodoro Obiang Nguema, Teodorín est poursuivi pour blanchiment d’abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance et corruption.

La justice française enquête par ailleurs sur les patrimoines bâtis en France par les familles de plusieurs autres dirigeants africains, celles de Denis Sassou Nguesso (Congo), d’Omar Bongo (Gabon) ou encore du président centrafricain déchu François Bozizé.

Laseve.info avec AIP

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?