Gambie : L’UA se prononce sur la volte-face de Jammeh

15421033_10154830200272082_1886610577775028393_n

La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, a qualifié de nulle et non avenue la décision du président gambien Yahya Jammeh de rejeter les résultats du scrutin présidentiel de la semaine dernière, à l’issue duquel le candidat de la coalition de l’opposition, Adama Barrow, a été déclaré vainqueur.

Dans une ahurissante volte-face après qu’il a reconnu sa défaite, Jammeh, qui dirige la Gambie depuis 22 ans, a déclaré à la télévision d’Etat qu’il refusait ouvertement les résultats, en raison de ce qu’il a appelé des irrégularités inacceptables.

Selon la Présidente de la Commission de l’UA, la victoire du président élu Barrow reste la véritable expression de la volonté du peuple gambien au terme de ce qu’elle a qualifié d’élection libre et équitable et a exhorté Jammeh à faciliter un transfert pacifique et ordonné du pouvoir au vainqueur.

Nkosazana Dlamini-Zuma a également appelé les forces de défense et de sécurité de la Gambie à rester strictement neutres et s’est déclarée prête à travailler en étroite collaboration avec les parties prenantes régionales et internationales, notamment la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et les Nations Unies, pour trouver la meilleure voie pour une transition rapide et un transfert pacifique du pouvoir.

Elle a par ailleurs déclaré qu’elle va incessamment convoquer une session urgente du Conseil de paix et de sécurité (CPS) en vue de prendre les décisions appropriées concernant la situation en Gambie.

Dans le sillage de cette mesure de l’UA, le Sénégal et les Etats-Unis ont condamné la décision de M. Jammeh d’annuler les résultats des élections et ont exigé de lui le respect de la volonté du peuple.

Le président sortant Jammeh a déclaré vendredi soir qu’il rejetait les résultats de l’élection du 1er décembre en raison des changements apportés aux chiffres précédents par la Commission électorale indépendante (CEI) qui a reconnu avoir commis des erreurs dans les premiers résultats annoncés.

Selon les premiers résultats, Barrow avait obtenu 263.515 voix, Yahya Jammeh 212.099 et Mamma Kandeh 102.969 voix.

La CEI a par la suite effectué des corrections aux chiffres quelques jours plus tard et attribué 227.708 voix à Adama Barrow, 208.487 à Jammeh et 89.768 à Kandeh ce qui n’a en aucun cas affecté le classement des
trois candidats à l’issue de cette élection à la majorité simple au cours de laquelle les Gambiens ont voté en laissant tomber des billes dans des petits futs métalliques de couleurs différentes représentant chacun des candidats.

M. Barrow a insisté sur le fait qu’il restait le président élu de manière incontestable par les Gambiens.

Laseve.info avec APA

©2017 La Sève.info Tous droits réservés - Tél : 22 43 33 64 | Email : infos@laseve.info

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?