Le Pontet : 4 656 kilos de cigarettes dans un camion

LE PONTET: 4656 kilogrammes de cigarettes dans un camion de brocoli

800 000 € comme amende pour le chef et le transporteur

Une affaire de contrebande de cigarettes entre l’Espagne et la Grande-Bretagne a été portée devant le tribunal correctionnel d’Avignon, soupçonnée d’être un transporteur de Ponte. Une amende de 800 000 euros a été infligée au transporteur et au gérant. Le 6 octobre 2003, les douaniers ont transporté des brocolis congelés dans un camion réfrigéré de Perth à Birmingham et ont trouvé 32 cargaisons contenant 4 566 kg de cigarettes de contrebande « Super » et « Palace ».

En réponse, David Patalacci s’est dit étranger à ce type de trafic et a déclaré qu’il estimait que Thierry Pantano devait « comprendre beaucoup de pressions » pour représenter une tierce partie. fumée.

Frank Aelterman « n’a jamais vu une cartouche de cigarettes dans son bureau », lui a-t-on demandé : « C’est comme la cocaïne. Je suis un voisin du Transporteur de Ponte, où elle a été trouvée . De la drogue la semaine dernière. À cause de cette histoire de cigarettes, il y a cinq ans, ils m’ont arrêté : « En protestant contre cet homme, il a soulevé une objection à la contrebande de cigarettes.

Me Mouret a insisté auprès de M. Bourgoin pour que le chauffeur n’obéisse qu’aux instructions de ses supérieurs et ne puisse pas être condamné simplement à cause de l’interrogatoire de Thierry Pantano. Moi, Pons, qui ai demandé un « délit », j’ai assuré que Franck Aelterman ne pouvait pas vérifier l’authenticité des brocolis. En faveur de Pantano, Me Moine Picard a rappelé qu’il était un employé et qu’il ne bénéficiait pas du trafic établi par son employeur.

Un employeur d’une « légende de la route » a supplié M. Penard de divulguer le contenu du document : « La seule accusation portée contre Patalacci est de condamner Pantano, qui pourrait être intéressé par cette accusation ». Après délibération, le tribunal a acquitté Philippe Bourgoin et Franck Aelterman. Thierry Pantano a été condamné à 18 mois de prison, dont 15 ans de mise à l’épreuve, et David Patalacci à trois ans, dont deux ans de mise à l’épreuve. Les deux parties ont été conjointement condamnées à payer une amende douanière de 800 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Comments

comments

Élections régionales de 2015: deuxième tour des estimations